Le colloque du musée berbère et le colloque botanique s’unissent cette année autour d’un seul et même rendez-vous, car notre rapport à la culture est forcément un rapport à l’écologie. Il ne peut y avoir de respect de l’environnement naturel du Maroc, du Sahel et de l’Afrique du Nord sans une connaissance des diverses cultures humaines qui ont fait la richesse de leur histoire et de leur présent.

À travers le regard d’artistes, de conservateurs et de botanistes, ce colloque vise à mieux connaître les couleurs naturelles des pigments végétaux, leurs propriétés et le secret de leur production. Au-delà de la symbolique des couleurs, ce colloque explore ces pratiques ancestrales et sensibilise dans le même temps au danger de l’emploi sans contrôle de colorants chimiques dans l’industrie textile.