Yves Saint Laurent et Pierre Bergé rachètent le jardin en 1980

Pierre Bergé et Yves Saint Laurent à la porte du jardin

Pierre Bergé et Yves Saint Laurent à la porte du jardin

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé découvrent le jardin Majorelle en 1966, au cours de leur premier séjour à Marrakech.

« Très vite nous devînmes familiers de ce jardin, il n’était guère de jours sans que nous nous y rendions. Il était ouvert au public mais il n’y avait presque personne. Nous fûmes séduits par cette oasis où les couleurs de Matisse se mêlent à celles de la nature. » … « Aussi, quand nous avons appris que ce jardin allait être vendu et remplacé par un hôtel, nous fîmes l’impossible pour arrêter ce projet. C’est ainsi qu’un jour nous devînmes propriétaires du jardin et de la villa. Au cours des années, nous avons redonné vie au jardin. »

Yves Saint Laurent, Une passion marocaine, de Pierre Bergé
Éditions de la Martinière, 2010

C’est en 1980 que Yves Saint Laurent et Pierre Bergé achètent le jardin Majorelle et le sauvent ainsi d’un projet de complexe hôtelier qui signifiait sa complète disparition. Les nouveaux propriétaires décident d’habiter la villa de l’artiste, rebaptisée Villa Oasis, et entreprennent d’importants travaux de restauration du jardin pour « …faire du jardin Majorelle le plus beau jardin – celui que Jacques Majorelle avait pensé, envisagé. »

Yves Saint Laurent dans sa maison de Marrakech © Pierre Boulat

Des systèmes d’irrigation automatique qui adaptent la répartition de l’eau selon les heures de la journée et les besoins spécifiques de chaque plante sont installés et la flore du jardin est augmentée de 135 espèces en 1999 à 300 aujourd’hui. De nouveau, une équipe de 20 jardiniers travaille chaque jour à l’entretien du jardin, des ses bassins et fontaines.

L’atelier du peintre est transformé en un musée berbère ouvert au public et dans lequel les collections personnelles d’Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé sont exposées.

Yves Saint Laurent disait : « Depuis de nombreuses années, je trouve dans le jardin Majorelle une source inépuisable d’inspiration et j’ai souvent rêvé à ses couleurs qui sont uniques ».

Mémorial Yves Saint Laurent

Décédé le 1er juin 2008 à Paris, ses cendres ont été dispersées dans la roseraie de la villa Oasis et un mémorial, composé d’une colonne romaine ramenée de Tanger posée sur un socle où une plaque porte son nom, a été construit dans le jardin ; les visiteurs peuvent ainsi se souvenir de lui et de son œuvre.

« C’est la manière qu’ont les artistes de ne pas mourir tout à fait. »

… « Après la mort d’Yves, j’ai fait don de l’ensemble à la Fondation qui porte nos deux noms à Paris. »

Yves Saint Laurent, Une passion marocaine, de Pierre Bergé
Éditions de la Martinière, 2010

 

Pierre Bergé sous la plaque de la rue Yves Saint Laurent, Décembre 2010.

Le 27 novembre 2010, Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma a inauguré l’exposition Yves Saint Laurent et le Maroc en même temps que se créait la rue Yves Saint Laurent.